In nomine satanis, le fil de l'histoire

Aller en bas

In nomine satanis, le fil de l'histoire

Message  Paracetamol le Ven 20 Juil - 7:57

Je vais décrire ici, sans tomber dans un quelconque style littéraire, le déroulement des parties que je masteurise, afin que l'on puisse garder une trace des différents événements.

Parties du 19 juillet 2012:
Daclusia
Taspeur
Yabes

PROLOGUE: le facteur sonne toujours deux fois. La troisième, il avoine
Nos 3 protagonistes ont rendez vous à minuit, à l'intérieur du centre de tri postal désafecté. Leur contact, un avatar de Baalberith, habillé en facteur des années 50, leur apprend que Bob, une taupe censée infiltrer un mouvement à priori sectaire, n'a plus donné signe de vie depuis plusieurs jours.

Leur mission sera de le retrouver et e le placer en lieu sûr.

CHAPITRE UN: Élargissons le cercle de nos amis (ouille!)
Après avoir localisé le siège du mouvement sectaire en question (le cercle des penseurs libres), les PJ décident d'y intervenir en tant que journalistes, munis de caméra et micro, simulant un reportage portant sur ce cercle.
Arrivés à l'adresse, ils trouvent porte close. Un tour rapide du bâtiment ne leur laisse apercevoir aucun signe de vie
Un crochetage en bonne et due forme leur permet de pénétrer le bâtiment. (yabes a réussi à ouvrir cette porte avec les clés de son garage^^)
La fouille se passe sans problème. Chaque pièce est passée au peigne fin, et la fouille d'une chambre en particulier leur permet de trouver leur première arme de contact, en l'occurrence une matraque. Notre présentateur TV aura également la chance de trouver un jouet pour adulte. L'utilisation qu'il en fera reste à sa discrétion.

L'exploration de la maison laisse un sentiment étrange, la plupart des pièces donnent l'impression de ne jamais être utilisées, et sont dans un état de ménage et de rangement impeccable, limite aseptisées.
Dans le salon, un d'entre eux a la bonne idée de brancher la radio. Malheureusement, RCF ne fait pas du bien au oreilles des démons. Une trappe permet d’accéder à un sous-sol immense, aménagé en lieu de culte chrétien.
Deux personnes sont en plein recueillement sur un banc.
Nos joueurs s'avancent vers une porte, située au fond de la chapelle, (aaaah, le jet de discretion raté de yabes, le rôle play intensif de Taspeur, allant jusqu'à donner de sa propre personne pour nous illustrer sa trale monumentale!!) mais un des 2 adeptes les met en garde de ne pas "déranger le maitre". Mais, grâce à une habile discussion, ils finissent par se faire annoncer par cet adepte, et pénètrent dans le bureau, où préside un homme habillé exclusivement de blanc.
Les joueurs le questionnent au sujet de Bob, et apprennent que son vrai nom est Robert Tannier. L'homme en blanc ouvre d'ailleurs ses tiroirs pour en sortir des document portant sur Bob, les place sur son bureau, mais, au dernier moment, disparait soudainement avec les papiers à la main.
Une fouille stratégique du bureau apprend aux joueur qu'une attaque de banque avortée a eu lieu le lundi précédant, en plein après midi. La fouille de l'ordinateur leur fait penser, de manière sûre, que cette histoire a été commanditée par l'homme en blanc. Mais pourquoi?

Les fouilles terminées, les joueurs se dirigent donc vers la sortie, mais trouvent sur leur chemin 2 individus qui refusent le les laisser passer. Et montrent leur détermination en maitrisant Taspeur à coup d'éclair..
Yabes utilise son don de détection de la vérité, pour vérifier les ressources de pouvoir des deux nigauds. Il se rend compte que le nombre d'éclairs qu'ils peuvent chacun lancer est TRÈS limité. (un chacun en fait...)
Daclusia utilise donc son pouvoir "pari stupide" sur l'énergumène qui n'a pas encore lancé d'éclair, et le met au défi d'allumer, grâce à son pouvoir, le poste radio qui se trouve dans le salon. Défi réussi bien entendu, si on considère que le critère de réussite était la destruction irrévocable du matériel^^
Vidés de tous pouvoir, les 2 soldats de dieu se font littéralement laminer par les joueurs. L'un d'entre eux fini écrasé par une bibliothèque, l'autre se fait noyer dans la cuvette des chiottes par Yabes. Notons l'intervention efficace de taspeur, qui aura su maitriser la situation grâce à son pouvoir de paralysie, figeant les ennemis dans des positions improbables.



Dernière édition par Tanisca le Dim 22 Juil - 18:08, édité 2 fois
avatar
Paracetamol
Facteur triple X
Facteur triple X

Messages : 193
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 39
Localisation : Saint-Brieuc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In nomine satanis, le fil de l'histoire

Message  Paracetamol le Dim 22 Juil - 18:19

CHAPITRE DEUX: La banque gagne

Nos joueurs se rendent donc à l'agence de la Banque de bretagne, scène du braquage avorté, en quete d'information sur notre fameux Bob.
Ils y trouvent, derrière son guichet, une charmante demoiselle, de plus une fan (et ça tombe plutot bien) de Yanis Stevel, présentateur sur la chaine TV Breizh (personnage joué par taspeur).
La demoiselle les informe qu'elle ne peut pas trop leur parler au sein même de l'agence, mais les invite à la rejoindre, pendant sa pause, à la terrasse d'un bar, place du Chai.
(c'est à ce moment que nous sommes tous sorti de la salle, pour jouer cette section RP pendant que je fumais mon clope)

La miss leur apprend qu'en effet, lundi dernier vers 17H00, deux hommes sont entrés dans l'agence, dont un armé, dans l'intention de braquer l'établissement. Elle a été très surprise de la vitesse d'intervention des forces de l'ordre, survenus une trentaine de secondes à peine après le début du forfait. Voyant la police arriver, un des deux hommes s'est enfui, en criant à son complice, je cite: "Booooob, casse toiiiiiiii!!!"
Le fameux Bob aurait été incarcéré de suite en la prison de Saint-brieuc, en attente de comparaitre.
Nos joueurs comprennent donc qu'il va leur falloir faire sortir, d'une manière ou d'une autre, Bob de la prison.

[...]
avatar
Paracetamol
Facteur triple X
Facteur triple X

Messages : 193
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 39
Localisation : Saint-Brieuc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In nomine satanis, le fil de l'histoire

Message  Paracetamol le Mar 24 Juil - 19:15

[...]

Fort heureusement, le personnage joué par Daclusia, joueur invétéré et adepte du fameux diction "tant qu'il y a du poil, c'est légal" a la bonne idée de contacter son avocat. Ce dernier deviendra le défenseur de Bob, et, après quelques procédures, obtiendra sa libération, brandissant un vice de procédure.

Nos joueurs emmennent donc Bob en lieu sûr, où leur contact les visitent. Il théâtralise un pseudo exorcisme (en réalité, l'esprit de Bob est renvoyé en dessous par le Cornu himself!!)

ET...

La suite au prochain épisode!!!
avatar
Paracetamol
Facteur triple X
Facteur triple X

Messages : 193
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 39
Localisation : Saint-Brieuc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Partie du 6 Septembre 2012

Message  Paracetamol le Ven 7 Sep - 11:58

Joueurs:
Yabes
Taspeur
Daclusia
Shinigari

Chapitre UN: L'oeil du mal

5 mois après leur première aventure, nos personnages n'ont toujours aucune nouvelle de Bob. Ils sont donc en attente de la suite des événements, ayant repris leurs minables activités de pseudos humains.
Quand enfin, le téléphone de Bystan (yabes) sonne. Il s'agit d'une voix inconnue, à priori celle d'un collègue puisqu'il s'exprime directement en langage démoniaque. Il explique qu'il doit lui même rempli une mission, à savoir voler, dans un musée, une émeraude de 3 Kg qu'on appelle "l’œil du mal". Cet artefact serait sécurisé par des connards d'anges. Seul petit problème, selon ses informations, l'alarme de la vitrine dans laquelle le caillou est exposé ne peut être désactivée qu'en appuyant simultanément sur 4 boutons, placés sous le socle. Le mystérieux personnage leur promet une récompense conséquente en remerciement de leur aide, leur donne un point de rendez vous pour récupérer l'émeraude, puis raccroche.
Notre équipe de démons se rend donc Rennes, où se trouve le fameux "Musée Jean-Luc Delarue"
Un musée à priori tout neuf.
Ils décident, dans un premier temps, d'y pénétrer en tant que simples visiteurs (sauf, bien entendu, notre journaliste de Taspeur, qui sort sa carte de presse, mais se casse les dents et se retrouve contraint de finalement sortir son portefeuille et payer son billet comme tout le monde!!)
Dans la salle principale, l'oeil du mal est exposé dans une vitrine, au centre, comme l'avait suggeré leur contact.
Notre équipe se lance alors dans un examen minutieux du système de sécurité du musée (caméras, ventilation, ronde de gardien) et s'apperçoivent rapidement que l'établissement n'est pas aux normes (parce qu'en fait, bah, ça arrangeait le MJ^^)
Ils découvrent diverses salles, au thèmes variés, tels Le titanic, Léonard de Vinci, la préhistoire. Et une boutique de souvenirs! Dans laquelle, d'ailleurs, se trouve une entrée de service, ainsi que ce qui semble être la seule fenêtre du musée.
L'heure de fermeture approchant, nos démons se voient contraints de quitter les lieux, et entreprennent de se faire embaucher comme agents d'entretien, afin de pouvoir pénetrer sans problème en dehors des heures d'ouverture.
Pour se faire embaucher comme agent d'entretien, il faut passer, je vous le donne en mille: des entretiens d'embauche!! Et c'est donc avec succès que notre fine équipe intègre les ressources humaines du musée.
Leur premier (et seul) soir de travail sera ponctué d'un... meutre, un gardien coincé dans sa bulle.
Puis les démons pénètrent dans l'établissement et finissent (après environ 458 heures de réflexion intense!) par décider de désactiver l'alarme de la vitrine. Ils appuient donc tous quatre simultanément sur les boutons que leur avait indiqués leur contact téléphonique.
Puis tout va très vite. Une cage métallique descend du plafond, comme apparue de nulle part, et enferme nos "héros", confiné entre des barreaux bénis (comme Taspeur le remarquera en se cramant les mains). Du gaz soporifique. Puis plus rien.

CHAPITRE DEUX: Saucisse.

[...]
avatar
Paracetamol
Facteur triple X
Facteur triple X

Messages : 193
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 39
Localisation : Saint-Brieuc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In nomine satanis, le fil de l'histoire

Message  Paracetamol le Lun 24 Sep - 13:55

[...]
Nous retrouvons donc nos personnages en facheuse posture.
Impossible de déterminer le temps écoulé entre le réveil et le gazage au musée. Les démons sont enchainés par le poignet droit, et pris dans un engrenage vicieux. En effet, par un système de poulie, les démons sont liés entre eux, deux par deux (un peu difficile de décrire sur un forum l'exact contexte)
des boutons sont disposés, en croix, au centre de la pièce, hors d'atteinte à cause des chaines. Les victimes ont pour consigne d'appuyer simultanément sur 2 boutons pour libérer une scie à métaux, maintenue au plafond par une plaque transparente.
Mais, problème, si un des joueurs avance vers le bouton, celui qui se trouve en face est tiré en arrière par la chaine, ce qui rapproche dangereusement son bras des deux lames de rasoir, destinées clairement à sectionner le membre.
[...]
avatar
Paracetamol
Facteur triple X
Facteur triple X

Messages : 193
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 39
Localisation : Saint-Brieuc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In nomine satanis, le fil de l'histoire

Message  Paracetamol le Mar 18 Déc - 16:25

[...] je vais passer les détails de ce passage de l'histoire, premièrement parce que les joueurs ont à priori pas mal apprecié de ce retrouver dans un film, donc je leur en laisse l'exclusivité (et aussi parce que ce passage à été raconté à quasiment tout le monde à maintes reprises)
Et deuxièmement parce que celà fait maintenant un bon bout de temps que je n'ai pas continué ce CR, et je souhaite qu'il gagne un peu en clareté.

Au final, après la dernière épreuve, nos personnages se sont retrouvés dans la salle de contrôle du lieu dans lequel ils étaient séquestrés. Il y ont tué deux gardiens, et ont raté l'occasion de se débarasser une bonne fois pour toutes de Cricri, q s'est de nouveau téléporté avant le coup final.

Ils sortent, et là, se retrouvent perdus au milieu de nulle part, avec, pour certains d'entre eux, leurs parties génitales comme seul équipement.

avatar
Paracetamol
Facteur triple X
Facteur triple X

Messages : 193
Date d'inscription : 29/01/2012
Age : 39
Localisation : Saint-Brieuc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In nomine satanis, le fil de l'histoire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum